Fournisseurs
Equipe de direction

Equipe de direction

Fanny Turgis

Présidente, fondatrice et associée

Fanny Turgis fonde en 2015 avec son associé Patrick Gaillard le groupe Turgis Gaillard.

Ancienne commandant de la réserve citoyenne à la Légion Etrangère, Fanny Turgis est diplômée de l’Ecole de Guerre, Chevalier de l’Ordre national du Mérite et titulaire d’un diplôme d’études approfondies en sciences politique et sociale.

Passionnée par l’entreprenariat et l’innovation technologique, Fanny Turgis créée en 2011 la start-up AAROK autour du système Gerfaut. Projet novateur à destination des forces spéciales françaises qui assure une polyvalence au C-130 Hercules dans ses missions opérationnelles.

Forte de son expérience dans les milieux de l’industrie et de la défense grâce au développement de TURGIS GAILLARD, Fanny Turgis plaide en faveur d’une féminisation de ces domaines professionnels.

Investie dans la cause animale et tout particulièrement la lutte contre la maltraitance animale, Fanny Turgis crée en 2017 l’association « Les petits rescapés ».

En 2022, elle écrit un ouvrage : « Héroïques », en hommage aux chiens militaires et policiers français.

Fanny Turgis

Patrick Gaillard

Directeur général, fondateur et associé

Patrick Gaillard débute sa carrière professionnelle dans l’administration, en tant que collaborateur politique, avant de rejoindre le Ministère des Armées, où il exerce des fonctions opérationnelles au sein de la Direction du Renseignement Militaire.

Inspiré par les innovations technologiques et doctrinales, et l’émergence de nouveaux acteurs industriels chez les alliés, il fonde avec Fanny Turgis le bureau d’études AA’ROK, dont l’ambition est de répondre aux besoins des forces aussi simplement et efficacement que possible.

Le succès de cette start-up offre l’opportunité de réaliser de premières opérations de croissance externe, et de donner ainsi naissance au groupe Turgis Gaillard, dont il assure la Direction générale.

Expert des technologies aéronautiques et militaires il est notamment à l’origine des programmes Gerfaut, MIGALe, NITRATHE, ODIN, Sefiam 1602 et AAROK.

Patrick Gaillard est chevalier de l’Ordre national du Mérite.

Patrick Gaillard

Michel Catimel

Directeur général adjoint

Ingénieur Arts et Métiers, Michel Catimel débute sa carrière professionnelle en tant que responsable méthodes et responsable technique dans la forge (Facom), puis l’industrie automobile (Former), avant de prendre la responsabilité de sites de production de plusieurs centaines de personnes au sein des groupes Faurecia (Nogent-sur-Vernisson, Pierrepont), puis Parisot.

Entre 2006 et 2011 il dirige le retournement des sociétés ACTM et Trailor (construction de remorques et de citernes), avant de réaliser leur fusion.

Manager de transition à partir de 2012, il met sa riche expérience au service d’entreprises faisant face à d’importants défis opérationnels. C’est dans ce contexte qu’il travaille au profit de Turgis Gaillard, d’abord en tant que directeur d’une filiale, puis en tant que Directeur général adjoint, notamment en charge de la performance.

Michel Catimel

Céline Bleau

Secrétaire générale

Diplômée de l’enseignement supérieur en management et commerce, Céline Bleau débute sa carrière professionnelle dans le fret aérien. Elle rejoint la société EFIS, pionnière dans la location d’avions de transport militaires, tels les Il-76, C-130 ou An-124, pour le transport de cargos spécifiques et sensibles. Intrépide et efficace, elle est rapidement nommée Responsable d’exploitation, et accompagne le développement de la société. Elle est notamment chargée de projets aussi exceptionnels que le transport de satellites, de machines spéciales, de matériel pyrotechnique, la logistique de plusieurs rallyes Paris-Dakar, etc.

En 2007, elle intègre la société Arinc, spécialisée dans le développement de matériels de guerre électronique et le commerce international de matériel militaire, en tant que Secrétaire générale. A partir de 2017, elle devient Secrétaire générale de Turgis Gaillard, contribuant de façon décisive à son développement grâce à son expérience professionnelle exceptionnelle et diversifiée.

Céline Bleau

Conseillers militaires

Philippe Coindreau

Amiral (2s)

Entré à l’École navale en septembre 1979, qualifié pilote de l’Aéronavale en 1984, spécialiste de la patrouille maritime, l’Amiral Philippe Coindreau est fort d’un riche parcours opérationnel (Opérations Silure 1985, Prométhée 1987, Epervier 1988, Trident 1999, Héraclès 2002, commandement de la force navale européenne dans le cadre de l’opération Atalante en 2010, puis de la Task Force 473 – Unified Protector – en 2011). Après avoir commandé la Force d’Action Navale en 2013, il est désigné sous-chef d’état-major « performance » de l’état-major des armées (EMA) en 2015, avant d’être nommé Major général des armées à compter du 1er septembre 2016 et jusqu’au 31 août 2018.

L’amiral Coindreau est notamment commandeur de l’ordre de la Légion d’honneur et grand officier de l’Ordre National du Mérite.

Adieu aux armes de l’amiral Coindreau

Philippe Coindreau

Jean-François Ferlet

Général d’armée aérienne (2s)

Le général Ferlet a intégré l’École de l’Air en 1986. Breveté pilote de chasse en 1989, spécialisé dans la défense aérienne et la reconnaissance. Il a notamment été déployé au Tchad lors de l’opération Epervier en 1991 ainsi qu’en ex-Yougoslavie durant l’opération Crécerelle, en Afghanistan durant l’opération Héraclès et en Côte d’Ivoire dans le cadre de l’opération Licorne. Il a été adjoint opérations de Barkhane en 2014, puis a pris le commandement du Centre de Planification et de Conduite des Opérations de l’Etat-major des Armées entre 2015 et 2017, puis de la Direction du renseignement militaire entre 2017 et 2021. Nommé Inspecteur Général des Armées auprès du Ministre des Armées en 2021, il quitte l’institution le 31 août 2022 après 39 années de service.

Le général Ferlet est notamment commandeur de l’ordre de la Légion d’honneur et grand officier de l’Ordre National du Mérite.

Adieu aux armes du général Ferlet

Jean-François Ferlet

Olivier Tramond

Général de corps d’armée (2s)

Le général de corps d’armée Olivier Tramond est diplômé de l’Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr, fantassin parachutiste des Troupes de marine. Il a été déployé au Moyen-Orient, dans les Balkans, en Afrique subsaharienne, dans l’Océan Indien et dans le Pacifique. Il a commandé le 3ème RPIMa, a servi au cabinet de la Ministre de la Défense, au Secrétariat général de la Défense nationale, puis a été commandant supérieur des forces armées de la Nouvelle-Calédonie entre 2009 et 2011, avant de diriger le Centre de la Doctrine d’emploi des Forces (CDEF) entre 2011-2013.

De 2013 à 2015 il est contrôleur général des armées en mission extraordinaire. Ayant quitté l’institution, il devient conseiller opérationnel de la société Safran Electronics & Defense, notamment pour le développement du drone SDT Patroller. Puis des sociétés américaines Fenix, Dataminr et Rain Defense. Il est également chercheur associé à HEC.

Le général Tramond est notamment commandeur de l’ordre de la Légion d’honneur et de l’Ordre National du Mérite.

Olivier Tramond

Experts opérationnels

Serge Cocault

Général de Division Aérienne (2s)

Ancien élève du Prytanée militaire puis de l’Ecole de l’Air, breveté pilote de chasse, le général Serge Cocault a réalisé une première partie de carrière opérationnelle au sein du Ministère des Armées, où il a notamment commandé le Centre d’Expertise Aérienne Militaire de Mont-de-Marsan puis exercé les responsabilités de chef du Bureau des Programmes et Systèmes d’Armes de l’Etat-major de l’Armée de l’Air. Il a ensuite œuvré au profit de la DGA comme adjoint du Directeur du CEV puis du Directeur du Développement International de la DGA.

Ayant rejoint l’industrie, Serge Cocault se spécialise dans la promotion à l’International de matériels militaires, et notamment d’aéronefs et de leurs équipements, au sein des sociétés Aresia, puis Secamic.

Membre fidèle de la légendaire communauté « Tigre », le général Serge Cocault totalise plus de 5 000 heures de vol effectuées sur de très nombreux types d’aéronefs. Il est Officier de l’ordre de la Légion d’honneur, Commandeur de l’Ordre National du Mérite.

Au sein de Turgis Gaillard, Serge Cocault apporte son expertise dans la promotion à l’International d’aéronefs et de matériels militaires.

Serge Cocault

Christian Wilhelm

Entré dans l’Armée de l’Air en 1992, Christian Wilhelm débute sa carrière en tant que navigateur de combat. Ayant rejoint la filière drone, il accompagne la montée en puissance de cette nouvelle capacité au sein de l’Armée de l’Air. Tout d’abord en tant que télépilote lors de l’entrée en service du drone MALE Harfang, à Mont-de-Marsan, puis à Cognac. Puis en tant qu’opérateur charge utile sur drone MALE MQ-9 Reaper. Il est qualifié examinateur et chef de mission sur les deux types.

Expert reconnu des drones, fort d’une carrière opérationnelle exceptionnellement riche, Christian Wilhelm a effectué 25 détachements extérieurs (Kosovo, Afghanistan, Niger, Moyen-Orient). Il quitte l’Armée de l’air au grade de lieutenant-colonel, totalisant 31 ans de service, plus de 2 600 heures de vol sur avion, 4 500 heures de drones, dont plus de 3 000 heures sur MQ-9 Reaper, et 145 missions de guerre drones et chasse.

Christian Wilhelm, est chevalier de la Légion d’honneur (cité), chevalier de l’Ordre national du Mérite et détenteur de la médaille de l’Aéronautique.

Au sein de Turgis Gaillard, il apporte son expertise dans la mise en service, le déploiement et l’emploi opérationnel de drones MALE.

Christian Wilhelm
This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.